+84 968 512 486

info@indopacific-travel.com
Top
SAPA - Indo-Pacific Vietnam Travel
fade
5445
destinations-template-default,single,single-destinations,postid-5445,mkd-core-1.1,mkdf-social-login-1.0,mkdf-tours-1.2,voyage-ver-1.2,mkdf-smooth-scroll,mkdf-smooth-page-transitions,mkdf-ajax,mkdf-grid-1300,mkdf-blog-installed,mkdf-breadcrumbs-area-enabled,mkdf-header-standard,mkdf-sticky-header-on-scroll-down-up,mkdf-default-mobile-header,mkdf-sticky-up-mobile-header,mkdf-dropdown-default,mkdf-header-style-on-scroll,mkdf-fullscreen-search,mkdf-fullscreen-search-with-bg-image,mkdf-search-fade,mkdf-side-area-uncovered-from-content,mkdf-medium-title-text,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0,vc_responsive
SAPA

 

Petit village crée en 1922 par les français, situé à 1650 m d’altitude et à 350 km d’Hanoi, Sapa se niche au creux d’un magnifique cirque de montagnes. Il est le point de départ de nombreuses possibilités de trek ou de randonnées. Entouré de rizières en terrasses, Sapa est un exemple de la vie à la campagne au Vietnam et son marché reste une attraction touristique réputée.

Fin 19 nième siècle, avec la mise en place du service ferroviaire reliant Hai Phong à Lao Cai, Sapa devient un avant-poste militaire français  et un sanatorium. Le hameau originel de Sapa est rasé,la population montagnarde s’installe plus loin en amont (aujourd’hui Sin Chai). La réputation de Sapa en tant que station d’altitude pour les français de Hanoï va grandissante et l’on voit de très belles villas se construire ainsi qu’un marché où s’échangent produits forestiers et fauniques, opium brut, bois de cercueil contre ustensiles de cuisine, sel, fer, argent, médicaments et ce jusqu’en 1950.

Le coup de force de mars 1945 des japonais, l’occupation des forces chinoises républicaines en 1945/1946 et la guerre d’indépendance laisse Sapa exsangue et en ruine. Les survivants, remettent au gout du jour l’agriculture et l’état de son cote, instaurent les coopératives agricoles, le commerce reprend ses droits jusqu’en 1990. La rénovation économique ou Doi Moi mise en place en 1986 par vagues successives sonnent le glas de trente ans de collectivisation, l’interdiction de couper la foret pour en vendre les produits et l’interdiction de cultiver l’opium. Sapa s’ouvre au tourisme, en 2006 138622 visiteurs sont venus en ces lieux.

No Comments

Leave a Reply: